Quels sont les risques d’un blanchiment dentaire ?

Le blanchiment dentaire est une pratique dont la popularité devient croissante au cours des dernières années. Cependant, il ne s’agit pas d’un acte sans danger et il est important de bien comprendre les conséquences qu’il peut avoir sur la santé. Les questions qui se posent seraient de savoir en quoi consiste cet acte de soins et quels sont les risques du blanchiment des dents ?

Blanchiment dentaire : Qu’est-ce que c’est ?

Le blanchiment des dents désigne le procédé destiné à éclaircir la teinte des dents.
Plusieurs raisons peuvent motiver le recours à ce type de soins dentaires : une coloration anormale qui est due par exemple à la consommation répétée de certains aliments ou du tabac, une gêne ou plus couramment encore, un souci d’amélioration esthétique sont les raisons les plus souvent répertoriées.
Cet acte est généralement pratiqué chez un chirurgien-dentiste mais il est de plus en plus proposé dans des instituts de beauté ou dans ce que l’on appelle communément des « bars à sourire ». Ces derniers ont connu un essor important en raison de leurs prix souvent attractifs et concurrentiels par rapport à ceux pratiqués par les chirurgiens-dentistes. Il existe enfin des solutions permettant de blanchir ses dents à domicile.

Blanchiment des dents : Les différentes techniques

Un blanchiment des dents est le plus souvent effectué selon un procédé chimique. Chez un chirurgien-dentiste, il est réalisé au moyen d’un produit appelé peroxyde d’hydrogène. Cet agent est utilisé sous forme de gel que l’on applique sur les dents grâce à une gouttière. L’action peut, selon les cas être complétée par l’utilisation d’une lampe à UV et par l’utilisation de gouttières moins dosées à domicile. Les méthodes employées au sein des « bars à sourire » sont globalement similaires à celles employées par les chirurgiens-dentistes. Cependant, l’expertise en matière de soins dentaires n’est pas la même. Pour ce qui est du blanchiment des dents à domicile, il est possible de trouver des alternatives dans la plupart des grandes surfaces, les parapharmacies ou les pharmacies. Elles peuvent se présenter sous la forme de gouttières, de bandelettes, de dentifrices ou de gels à appliquer au pinceau sur les dents, etc. À noter que ces alternatives sont globalement beaucoup moins dosées en peroxyde d’hydrogène que les produits utilisés en cabinet ou dans les « bars à sourire ».

Blanchiment dentaire : Les contre-indications

Le blanchiment des dents n’est pas sans danger pour la santé bucco-dentaire. Il existe un certain nombre de contre-indications et de risques qu’il est important de connaître avant de l’effectuer.

Le blanchiment des dents est déconseillé dans les cas suivants :

  • Les enfants et les adolescents ;
  • Les personnes ayant des caries ;
  • Les personnes ayant les dents hypersensibles, notamment au froid ;
  • Les personnes dont les dents présentent des lésions ;
  • Les femmes enceintes.

De manière générale, il vaut mieux demander conseil à son chirurgien-dentiste lorsque l’on souhaite traiter ses dents, pour n’importe quel problème. Il sera à même d’évaluer clairement la santé de vos dents et de déterminer la nécessité ou la possibilité ou non de procéder à ce type de traitement.

Blanchiment dentaire : Les risques

Pratiqué trop souvent que ce soit chez un dentiste ou dans des « bars à sourire », cet acte de soins peut être plus néfaste que bénéfique sur le long terme. Parmi les problèmes les plus courants pouvant se développer après plusieurs séances, il est possible de constater :

  • Le développement d’une hypersensibilité dentaire, surtout face au froid ;
  • L’altération de l’émail et une fragilisation prématurée des dents ;
  • La déminéralisation des dents ;
  • Une coloration plus rapide des dents car les pigments contenus dans les aliments se fixent plus facilement lorsque l’émail est fragilisé ;
  • L’irritation des muqueuses due à la concentration du produit ;

En outre, les risques du blanchiment des dents se situent également au niveau de la concentration de peroxyde d’hydrogène dans les produits utilisés par les consommateurs. En théorie, plus la concentration de peroxyde est élevée, plus l’effet de blanchiment sur les dents est probant.
Pour limiter les abus et limiter les risques, la loi prévoit une limite de 0,1 % de concentration de peroxyde d’hydrogène. En pratique, il est très difficile de savoir si ce dosage est toujours respecté.

Si vous voulez en savoir plus sur le blanchiment dentaire, contactez-nous !

 

Categories:
Chirurgie esthetique dentaire Tunisie
blanchiment des dents en Tunisie
blanchiment dentaire tunisie

Leave your comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.